– Qui je suis, mon parcours

Je suis un ingénieur et j’ai toujours été passionné par la capacité des femmes et des hommes de créer des choses nouvelles à partir de leurs aspirations, de leur imagination et de leurs échanges. Cette sensibilité m’a aussi conduit à chercher à comprendre vers où le progrès technique pouvait nous emmener et à m’intéresser très tôt au concept de « développement durable », au moment du sommet de la Terre de Rio en 1992. Depuis ce temps, j’observe la lente appropriation de cette question du sens du progrès par la société-monde et je m’efforce de peser du bon côté, celui de la science et de la technique « avec conscience ».

Je suis passé par la recherche scientifique et je reste fasciné par la vitesse avec laquelle se développe la connaissance, tout en considérant que l’enjeu majeur est aujourd’hui celui du partage du savoir et de son utilisation dans des projets collectifs porteurs de sens.

J’ai appris la démarche projet dans une start-up et je n’ai pas cessé de la pratiquer. J’ai approfondi l’approche processus et l’amélioration continue avec l’assurance qualité, et cela reste pour moi une boite à outils fort utile. La « pensée complexe » et « l’écologie de l’action », découvertes grâce à Edgar Morin, ont donné de la profondeur à cette vision.

J’ai appris le management d’équipe au départ par la pratique, avec pas mal de tâtonnements, et je me suis passionné progressivement pour tout ce qui permet une coopération fructueuse entre des personnes qui n’ont pas le même cadre de référence au départ. J’ai approfondi cette dimension à travers une formation longue en coaching et team building au seuil de ma maturité professionnelle, et cela a changé de façon durable mon regard sur les relations humaines dans tous les contextes.

J’ai exploré le domaine de la certification volontaire (des produits bio et des processus des entreprises) comme levier de progrès. J’ai constaté à cette occasion que les entreprises n’évoluent pas si il n’y a pas un mouvement porté par des citoyens, des “consom’acteurs”, des associations, etc., et que ce mouvement doit être compris et relayé par les territoires pour gagner en efficacité.

J’ai eu envie de comprendre de l’intérieur le fonctionnement des collectivités territoriales, et cela m’a amené à travailler au sein des services d’une grande ville en pointe en matière d’innovation et de développement urbain durable. Cette expérience, qui est fondatrice pour mon activité actuelle, est détaillée ici : Mon action à la Ville de Grenoble

Mon parcours est détaillé ici (mon CV en version courte et longue)

CV-XN-2017 / CV-XNormand-F-long-2016